Permis à 1 €

 
Permis à 1 €

Permis à 1 € - Informations - Liste des auto-écoles

Le "permis à un euro par jour " est un dispositif qui s’adresse à tous les jeunes de 16 à 25 ans révolus qui s’inscrivent pour la première fois à une formation au permis de conduire de la catégorie B* (en mode traditionnel ou en conduite accompagnée).

Outre le bénéficiaire du dispositif, le "permis à un euro par jour" fait intervenir trois acteurs :

  • l’Etat
  • un établissement financier
  • une école de conduite

Ce dispositif poursuit 2 objectifs principaux :

- faciliter l’accès au permis de conduire, dont le coût peut représenter un frein et un obstacle fort à l’obtention d’un emploi ;

- continuer à améliorer la qualité générale de la formation, grâce à un partenariat avec les écoles de conduite fondé sur leur engagement dans une démarche de qualité.

Le "permis à un euro par jour", c’est un prêt, dont les intérêts sont pris en charge par l’Etat. Concrètement, le coût total de la formation au permis ne change pas, mais l’établissement financier avance l’argent et l’Etat paie les intérêts, donc le jeune bénéficiaire du dispositif voit son accès au permis facilité.

Attention, comme tout crédit, le "permis à un euro par jour" engage son bénéficiaire et suppose un remboursement ; il convient donc de s’assurer de ses capacités de remboursement avant de s’engager.

Comment cela va se passer concrètement pour le jeune ?

- Il se rend d’abord à l’école de conduite partenaire de l’opération "permis à un euro par jour" pour faire une évaluation du nombre d’heures a priori nécessaire pour sa préparation. L’établissement établit un devis.

- Sur cette base, et à partir d’un contrat d’inscription (suspensif en fonction de l’obtention ou non du prêt), il peut solliciter un prêt auprès d’un établissement financier partenaire.

- Cet établissement reçoit le jeune muni de son contrat d’inscription "permis à un euro par jour" et vérifie sa situation par rapport à ce dispositif (conditions d’éligibilité et critères de risques).

- Dans le cas où l’établissement financier refuse le dossier de ce jeune au motif d’une caution insuffisante, cet établissement apprécie si le jeune relève de la garantie de l’Etat. Le cas échéant, il l’oriente vers la mission locale dont il dépend. Celle-ci vérifie les conditions d’éligibilité du jeune au cautionnement du prêt et lui délivre, s’il remplit ces conditions, une attestation d’éligibilité. Avec ce document, le jeune retourne voir sa banque, qui reste décisionnaire final de l’octroi du prêt.

 

 *Le dispositif existe également pour le permis A, mais aucune auto-école du Gers n’est conventionnée "Permis à un euro par jour" pour cette catégorie.

> Liste des auto-écoles partenaires - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,05 Mb