Le quartier du Grand Garros a fait son entrée dans la politique de la ville

 
Le quartier du Grand Garros a fait son entrée dans la politique de la ville

La loi de programmation pour la ville et de cohésion sociale du 21 février 2014 a revu en profondeur les outils d’intervention de la politique de la ville qui a pour but de réduire les inégalités sociales et les écarts de développement entre les territoires, de favoriser la cohésion sociale dans des quartiers urbains en difficulté.

La loi de programmation pour la ville et de cohésion sociale du 21 février 2014 a revu en profondeur les outils d’intervention de la politique de la ville qui a pour but de réduire les inégalités sociales et les écarts de développement entre les territoires, de favoriser la cohésion sociale dans des quartiers urbains en difficulté.

C’est dans ce contexte de profonde mutation que le quartier du Grand GARROS à Auch, a été désigné en juin 2013 site préfigurateur de la nouvelle géographie prioritaire de la politique de la ville.

Pour faire suite à cette annonce, le Président de la République est venu à la rencontre des habitants le 03 août 2013.

François Hollande

Concrètement, le site du Grand Garros a été sélectionné (avec onze autres quartiers) sur la base d’un critère unique celui du revenu fiscal par habitant, pour expérimenter en avant première :

  • La mise en place d’un contrat unique intégrant la dimension sociale, urbaine et économique,
  • La mobilisation des dispositifs nationaux de droit commun,
  • La participation des habitants à la construction du contrat de ville.

En juin 2014, la liste définitive des 1300 quartiers prioritaires a été diffusée.

Loin des grands ensembles des métropoles urbaines, le quartier du Grand Garros est spécifique, puisqu’il se situe dans une commune moyenne, en zone rurale. Pour autant les problématiques restent les mêmes : habita dégradé, concentration de poches de pauvreté, taux de chômage conséquent, inégalités sociales et culturelles.

Que s’est t-il passé depuis ?

Depuis plus d’un an, les services de l’État se sont mobilisés aux côtés des services du Grand Auch Agglomération et ont concentré leurs efforts en direction des résidents du Grand Garros.

Une cinquantaine d’acteurs est à ce jour mobilisée (Conseil Général, Conseil Régional, Caisse des dépôts et consignations, associations, Chambre des métiers et de l’artisanat, Chambre d’agriculture, Chambre de commerce et d’industrie, Pôle Emploi, Mission Locale, Cap Emploi, CAF, etc …).

Cette démarche partenariale doit aboutir à la signature d’un contrat de ville, fin décembre 2014.

Ce contrat d’une durée de six ans, comprendra l’ensemble des mesures déployées en faveur des résidents que ce soit en matière d’habitat, d’emploi, de santé, d’éducation, de sécurité, d’accès aux pratiques sportives et culturelles, d’égalité et de lutte contre les discriminations.

Où en est-on aujourd’hui ?

Après avoir posé les bases de l’organisation politique (mode de décision) et du pilotage technique, les acteurs locaux ont élaboré grâce à leur expertise un état des lieux du quartier et ont arrêté les orientations à défendre dans le contrat de ville.

Il s’agit désormais de décliner ces priorités en mesures concrètes.

Afin de faciliter le pilotage du projet, une déléguée du Préfet a été nommée.

Mandatée par le Préfet, elle incarne l’Etat dans le quartier et sa mission consiste à coordonner l’action interministérielle des services de l’Etat en lien avec l’ensemble des partenaires associés au projet.

Le conseil citoyen

conseil citoyen

Le conseil citoyen a été installé le 18 novembre 2014. Cette instance a pour mission d’alimenter la réflexion engagée et de participer à la construction du projet.

> Consultez la note d'information - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,42 Mb

> Consultez le dépliant - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 2,28 Mb