Evénements

Le Gers vibre au son de la Marseillaise

 

A l’occasion des 180 ans de la mort de Rouget de Lisle en 1836, le Président de la République a souhaité consacrer l’année 2016 à la célébration de notre hymne national. La Marseillaise est en effet selon l’article 2 de notre Constitution un attribut de notre souveraineté, au même titre que la langue française, le drapeau tricolore et la devise républicaine « Liberté, Egalité, Fraternité ».

Dans le Gers, Pierre ORY, Préfet, a relayé immédiatement cette opération, en souhaitant fédérer les élus et mobiliser les dynamiques interministérielles.

C’est ainsi que le « Pôle Défense », structuré autour de la Délégation militaire départementale (DMD) et de l’Office national des anciens combattants (ONAC) a œuvré pour donner un large écho à cette célébration, tant à destination des élus, garants de la citoyenneté que de la jeunesse, vecteur de transmission intergénérationnelle.

Ces deux directions ont sollicité à cet effet Pierre RAYNAL, professeur d’art et de céramique, réserviste citoyen auprès du DMD, pour réaliser une lithographie composée de 7 planches.

Celui-ci, immédiatement inspiré, a proposé une œuvre remarquable, articulée autour de plusieurs thèmes, dont la période révolutionnaire, l’avènement de la République, les conflits contemporains, les icônes contemporaines ou encore les valeurs du Sport.

Suscitant aussitôt l’adhésion, tant par la remarquable justesse de ses symboles et du message transmis que par la qualité des dessins réalisés, cette réalisation a aussitôt été adaptée pour la mise en œuvre d’une exposition à destination des scolaires, des affiches à vocation d’apposition en mairie, un jeu de cartes postales aux fins de diffusion large du message.

C’est tout le département qui s’est aujourd’hui emparé de cette belle symbolique avec la réalisation de cette action conduite par les services de l’Etat et reprise unanimement par les élus.

La Marseillaise n’a pas fini d’être entonnée dans le Gers et au-delà de 2016, elle y trouvera un écho républicain et universel.

auteur
Pierre Ory, préfet du Gers et Pierre Raynal, professeur d’art et de céramique