Evénements

Le Bleuet de France

 
Le Bleuet de France

L’histoire de la création du Bleuet de France débute à Paris, au sein de l’Institution Nationale des Invalides où deux femmes de leur temps à l’écoute des souffrances de leurs contemporains, Charlotte Malleterre (fille du commandant de l’Hôtel National des Invalides) et Suzanne Leenhardt, infirmières au sein de
l’Institution, souhaitent venir en aide aux mutilés de la Première Guerre.

Elles créent alors, dès 1925, un atelier pour les pensionnaires des Invalides. Ils y confectionnent des fleurs de Bleuet en tissu pour les aider à reprendre goût au travail et à la vie et subviennent ainsi, en partie, à leurs besoins grâce au produit de la vente de ces fleurs. Bientôt cette belle initiative se développe et prend une dimension nationale : la Nation veut témoigner de sa reconnaissance et venir en aide à ses hommes qui ont sacrifié leur jeunesse à défendre la France.

 Le Bleuet est alors choisi pour incarner le symbole national du Souvenir, la Fleur des Morts pour la France.

C’est pourquoi, il est décidé à l’occasion du 11 novembre 1934, de vendre pour la première fois sur la voie publique à Paris, les fleurs de bleuet fabriquées
par les anciens combattants : près de 128 000 fleurs seront vendues !

C’est une vraie réussite suivie d’une véritable reconnaissance car, dès 1935, l’Etat décide de la vente officielle du Bleuet chaque 11 novembre. Après la seconde Guerre mondiale, en 1957, l’Etat crée un deuxième jour de collecte chaque 8 mai.

Aujourd’hui encore, à l’occasion de ces deux journées commémoratives, l’ONBF organise des collectes sur la voie publique dans toute la France grâce à son réseau de 20.000 bénévoles.

Le Bleuet de France est la seule oeuvre à agir concrètement pour aider des milliers de ressortissants de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG) qui rencontrent des difficultés. Les fonds collectés permettent ainsi de contribuer au maintien à domicile des anciens combattants et de leurs veuves, de participer au financement des études des pupilles de la Nation, mais encore de soutenir des militaires gravement blessés en opérations extérieures et d’accompagner les familles endeuillées de nos soldats.

Le Bleuet de France avec l’ONACVG, est aussi l’un des acteurs majeurs de la politique de transmission de la mémoire et des valeurs républicaines aux jeunes générations. Ce soutien se concrétise par le financement sur le plan national ou local de centaines de projets mémoriaux.

En 2014, dans le Gers près de 16 000 € ont ainsi été récoltés.

Plus que jamais, le Bleuet de France a besoin de votre appui pour promouvoir ses valeurs de mémoire et de solidarité.

> Téléchargez le dossier de presse - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,81 Mb